Agenda
26 juin. 2021
19 sep. 2021

Costumer la Renaissance

Retour à la liste

Public

Tout public

Le Centre des monuments nationaux présente l’exposition "Costumer la Renaissance : Cinéma - Télévision" du 26 juin au 19 septembre 2021 au château de Gramont, une invitation à un voyage dans l'histoire de la mode par la présentation de 35 costumes créés pour l'écran, expression du lien entre Cinéma et Histoire.

Le 31 octobre 1897, chez les frères Lumière à Lyon, a lieu la première projection de L’Assassinat du duc de Guise de Georges Hatot, film muet d’une minute mettant en scène l’un des évènements les plus célèbres du XVIe siècle.
Cette œuvre pionnière montre l’intérêt porté très tôt à la Renaissance par le cinématographe. Depuis, cet intérêt ne cessera jamais, offrant au spectateur une multitude de drames incarnant toute la complexité romanesque des XVe et XVe siècles, leur fastueuse effervescence artistique, leurs agitations religieuses, leurs tragédies humaines et politiques.

Au cœur de ces œuvres, le costume s’affirme comme marqueur visuel du temps historique, comme l’expression du lien entre Cinéma et Histoire.
Le créateur de costumes transpose à l’écran, par sa créativité, son ingéniosité, les matériaux et techniques d’aujourd’hui, l’œuvre des modistes de la Renaissance ceux-là qui, comme les peintres et sculpteurs d’alors, dessinaient et modelaient le corps humain en usant des richesses que leur procurait leur temps : brocards, velours, soies, dentelles, joaillerie...
Mais le costume de cinéma n’est pas une reconstitution du costume historique, il est une création artistique à part entière qui emprunte des éléments à la période évoquée, en ajoute d’autres époques et s’adapte aux standards de beauté des spectateurs contemporains de la production du film.
Aussi, bien loin de se contenter de recréer des habits de la Renaissance, le costumier répond à sa propre créativité et à la vision du metteur en scène pour permettre à l’interprète de mieux incarner le personnage.
Mission complexe, car au cinéma l’habit fait le moine…

De l’interprétation la plus fantaisiste à la reconstitution de portraits d’époque, les costumes présentés, provenant des plus grandes maisons de costumes de scène européennes, mettent en lumière le riche travail des créateurs de costumes.

Commissariat d’exposition :

Benoît Grécourt, Administrateur du château de Gramont
Isabelle Paresys, Maîtresse de conférences en histoire culturelle à l’Université de Lille