Actualités

Un projet qui fait déjà l’unanimité

Retour à la liste

Création d’un parcours de randonnée aquatique et d’un stade d’eau vive.

Lundi 3 mai, le Président du Conseil départemental a accueilli à l’Hôtel du Département le Président et le directeur technique national de la Fédération française de canoë kayak, aux côtés des représentants de l’État, de l’Agence de l’eau, de l’Office français de la biodiversité, d’EDF Hydro Sud Ouest, de la Fédération de pêche, de la chambre d’agriculture et en présence du comité départemental et des clubs de canoë kayak, pour le premier comité de pilotage chargé de l’étude pour la création d’un parcours de randonnée nautique et d’un stade d’eau vive sur la Garonne dans le secteur de Malause, à proximité de la base de loisirs de Saint-Nicolas-de-la-Grave.

Une démarche partenariale

Ce projet, ambitieux et novateur et qui s’inscrit dans une démarche partenariale, est porté par le Département car il se situe justement à la confluence de plusieurs problématiques qui font partie de ses compétences : le développement des activités sportives, la préservation et la valorisation de l’environnement et l’attrait touristique du territoire.
Ainsi, au cours de son discours introductif, le Président du Conseil départemental précisait : « Afin d’intégrer au mieux ce projet sportif au projet initial de continuité écologique et de prendre en compte dès l’amont et de manière globale les besoins de l’ensemble des usagers de l’eau, qu’il s’agisse de ceux des pêcheurs, des agriculteurs ou encore d’EDF, nous avons voulu associer étroitement à ces travaux l’ensemble des parties prenantes ».

Une opération structurante

Les objectifs du Conseil départemental, en association avec ses partenaires, sont de créer les conditions de l’émergence d’un parcours de randonnée nautique, dans une continuité de navigation entre la base de loisirs et le cinquième seuil en aval du  barrage et d’implanter au niveau d’un des seuils un stade d’eau vive, équipement destiné à l’entraînement ou à la compétition des kayakistes et autres adeptes du free-style ou paddle mais pouvant être utilisé également par un public plus large par exemple pour des animation raft ou la nage en eau vive.
Il s’agit donc d’une opération structurante, qui tend à consolider la riche offre touristique et de loisirs présente à proximité : sites de Moissac et Auvillar, base de loisirs, chemin de Saint-Jacques, golf club des Espalais.

Plusieurs scénarios à l’étude

L’étude proprement dite, réalisée par la Fédération française de kayak, financée par le Conseil départemental et prévue pour une durée de 4 mois, constitue une étape décisive de la réalisation de cette opération. Elle porte en particulier sur : le schéma directeur de la continuité technique de navigation en connectant l’amont et l’aval du barrage de Malause ; la faisabilité technique dûment motivée d’une espace « eau vive » sur un des seuils du tronçon court-circuité ;  tout en amorçant d’ores et déjà une réflexion sur les perspectives du projet, subventions à solliciter, maîtrise d’ouvrage, coûts, planning de mise en œuvre.

Au cours de ce premier comité de pilotage, plusieurs scénarios de réalisation ont été présentés par les techniciens de la Fédération. Ceux-ci ont, bien entendu, besoin d’être affinés et c’est ce qui va se produire au cours des prochaines semaines.

Néanmoins, d’ores et déjà, au travers des prises de parole des uns et des autres, on a bien compris que ce projet recueillait l’assentiment de tous et que chacun des intervenants, à son niveau, ferait en sorte qu’il voit le jour. En particulier, la Fédération de kayak a souligné « l’énorme potentiel » du site pour la pratique des sports de pagaie.
 
Le différents acteurs se réuniront désormais tous les mois pour faire état de l’avancement du projet.