Actualités

Covid-19 : informations et mesures de prévention

Retour à la liste

Afin de lutter contre la propagation du Covid19 et de protéger ses agents, le Conseil départemental met en place des mesures de prévention, en cohérence avec les consignes des autorités sanitaires. Ainsi, tous les points d’accueil physiques des structures accueillant du public (MDS, MDPH, Hôtel du Département…) sont fermés à compter du lundi 16 mars. Dans un souci de continuité du service, les accueils téléphoniques demeurent maintenus.

« Notre pays connaît une crise sans précédent. J’ai toute confiance en la détermination du Gouvernement à lutter contre le virus et en le professionnalisme de nos autorités sanitaires qui s’appuient sur les avis de nos meilleurs experts. Leur stratégie contre l’épidémie se traduit par les mesures sans précédent de distanciation sociale annoncées par le Président de la République et le Premier Ministre. Inédites par leur ampleur, leur caractère contraignant et leurs conséquences considérables sur notre vie quotidienne, celles-ci devraient encore se durcir dans les prochains jours.


Au regard de la situation, il appartient au Conseil départemental de s’organiser pour concilier les exigences de limitation des contacts humains et de continuité du service public. A cet effet, et en cohérence avec les instructions des autorités sanitaires, l’administration départementale ferme ses porte à compter du mardi 17 mars. Dans le même temps, tout est mis en œuvre pour que les missions qui ne peuvent en aucun cas être interrompues continuent d’être accomplies, à l’image du paiements des prestations sociales, du traitement des situations d’urgence dans le domaine des personnes âgées et de protection de l’enfance ou encore de la sécurisation des routes. Je veux d’ailleurs remercier les agents mobilisés à cette fin et saluer leur sens du service public.


Chers Tarn-et-Garonnais, notre système de soins se prépare depuis plusieurs semaines déjà et la compétence comme l’engagement de nos professionnels de santé ne font aucun doute. Je tiens toutefois à rappeler que, face à la menace, la santé de tous, et notamment des plus vulnérables, dépend du comportement de chacun. Dans ce moment tout particulier de notre Histoire, je vous invite tous, en responsabilité et dans un esprit de solidarité, à respecter scrupuleusement l’ensemble des consignes données. Malgré les sacrifices, je sais pouvoir compter sur notre discipline et notre civisme pour parvenir ensemble à surmonter cette épreuve difficile. »

Christian Astruc, Président du Conseil départemental de Tarn-et-Garonne

Les services d'aide à domicile (SSAD) des personnes âgées et handicapées comptent parmi ceux qui doivent être maintenus malgré le contexte épidémique actuel. Afin d'assurer la continuité de cette mission d'intérêt général, il est toutefois primordial que les employés de ces organismes soient mis en situation d'exercer leur métier dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire pour eux et leur public fragile.

C'est pourquoi, à la demande de son Président, Christian Astruc, les services du Conseil départemental sont intervenus auprès de l'Agence régionale de santé Occitanie et du Ministère des solidarités et de la santé afin que les professionnels concernés puissent être équipés de masques.

Le Ministère a rendu son arbitrage hier : comme les personnels soignants, les SAAD se verront désormais attribuer ces équipements de protection de manière prioritaire. Néanmoins, au vu de la pénurie persistante, les départements considérés comme à risque seront livrés avant ceux où le virus circule moins, comme le Tarn-et-Garonne.

Suite aux interventions du Président de la République et du Premier Ministre concernant l’évolution de l’épidémie de coronavirus Covid-19 sur le territoire français et aux différentes mesures qui ont été annoncées, la Fédération des Particuliers Employeurs de France (FEPEM) a mis en place un dispositif d’information pour les particuliers employeurs, mais aussi pour les professionnels qui sont amenés à répondre directement à leurs questions :

Le service juridique de la FEPEM a publié une liste de questions / réponses relative aux directives gouvernementales. Cette liste consultable sur le site www.particulier-employeur.fr est mise à jour et évolue en temps réel au regard de la situation et des dernières dispositions mises en place.

Les informations sont également diffusées sur les réseaux sociaux de la FEPEM : twitter.com/Fepemfr et facebook.com/FEPEM
     
Pour toute question relative à la relation de travail qui lie le particulier employeur et le salarié, la FEPEM propose également une ligne téléphonique accessible au grand public comme aux professionnels : 09 70 51 50 50 (appel non surtaxé). En tant que professionnel, vous avez accès au service juridique de la FEPEM sur simple demande auprès de leurs équipes, en précisant votre organisme et votre fonction. En raison d’un très grand nombre d’appels sur ce numéro, des délais d’attente importants sont à prévoir.

Par ailleurs, le Groupe IRCEM, qui gère la protection sociale des salariés du secteur de l’emploi à domicile, met à disposition des particuliers employeurs et des salariés, gracieusement du 18 mars au 30 avril, ses services de prévention « vivons bien vivons mieux » que l’on peut retrouver sur www.ircem.com : ils incluent notamment la téléconsultation médicale.

 

Dans le cadre de l'épidémie actuelle de coronavirus COVID-19, le Département se mobilise pour accompagner les personnes en situation de perte d'autonomie. Des courriers ont été envoyés à tous les bénéficiaires de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) et de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) à domicile, mais aussi aux directeurs des services d'aide a domicile et aux maires afin de les informer de la mise en place d'un numéro vert départemental : le 0800 103 110. Ce numéro permet d'accompagner les bénéficiaires de l'APA et de la PCH en cas de difficulté majeure relative à leur maintien à domicile, du fait de la défaillance de leurs aidants personnels ou professionnels.

À noter que les accueils physiques des Maisons des Solidarités (MDS) et sites de proximité, fermés au public jusqu'à nouvel ordre, sont toujours joignables grâce au maintien d'une permanence téléphonique de 9h à 12h et de 13h30 à 17h. Les usagers en situation d’extrême urgence ayant composé le numéro de téléphone affiché à l'entrée de chaque structure sont reçus par les professionnels qui travaillent au sein des MDS et sites de proximité.

Enfin, toutes les questions relatives au Coronavirus, il existe un numéro national, le 0 800 130 000.

Suite aux décisions gouvernementales relatives au CORONAVIRUS et au confinement général des personnes sur le territoire, l'accueil physique de la MDPH est fermé jusqu’à nouvel ordre excepté pour les situations d'extrême urgence.

En dehors de ces situations, la MDPH reste accessible au numéro vert 0 800 10 28 48.

Toutefois, en cas de saturation du standard téléphonique, il est préférable de contacter  la MDPH par le biais des boîtes mail suivantes :

Le service du courrier du Conseil départemental n'étant plus assuré à compter du 17/03/2020, nous vous invitons également à déposer vos demandes de manière électronique par le biais du portail : https://mdphenligne.cnsa.fr/mdph/82.

Consignes au 16 mars 2020 avec application immédiate :

  • fermeture au public jusqu’à nouvel ordre
  • les rendez-vous, VAD, réunions programmés sont annulés
  • les EP sont reportées, les personnes convoquées seront informées par la Direction Insertion
  • les comités FAJ sont reportés
  • Suspension des permanences assurées par des services partenaires
  • les formations (CNFPT et en intra) sont interrompues
  • les actions collectives et groupes de travail sont reportés à une date ultérieure
  • les stagiaires demeurent à leur domicile      

Prise en compte des situations d’extrême urgence :

  • mineur en situation de danger
  • mise à l’abri d‘une personne victime de violences intra-familiale
  • urgence alimentaire (sous réserve du maintien de traitement des bons de secours)
  • situations critiques relatives au maintien à domicile des personnes âgées ou en situation de handicap

Organisation de l’activité :

Constitution d’une équipe de permanence journalière sur 5 sites de proximité (secrétariats centralisés) :

  • Montauban Unal
  • Negrepelisse
  • Montech
  • Valence
  • Castelsarrasin

L'équipe est composée de : responsable MDS ou responsable adjoint(e) et deux professionnels (fonctions indifférenciées). Les standards téléphoniques des autres sites de proximité sont renvoyés sur le secrétariat centralisé de chaque MDS.

Les autres professionnels demeurent à leur domicile, restent joignables si besoin via la messagerie électronique et leur téléphone. Tous pourrons être sollicités pour intervenir si besoin dans le cadre d’une situation d’extrême urgence.

Une astreinte téléphonique du service PMI pour répondre à toute question sera en parallèle mise en place.

Consignes relatives aux rendez-vous sur site  et VAD en cas de situation d’extrême urgence :

Les professionnels de permanence seront tous équipés de masques de protection, de gants et de gel hydroalcoolique.

  • validation par la responsable et/ou la responsable adjointe en amont de tout rendez-vous et de toute VAD
  • validation de la direction autonomie en amont de tout rendez-vous et de toute VAD relative à une situation critique de maintien à domicile : joindre le 0800 10 31 10.
  • en cas de VAD, le(s) professionnel(s)  informe(nt) systématiquement la responsable ou responsable adjointe de permanence des horaires et du déroulé de la visite.
  • limiter les rendez-vous à une personne reçue à la fois sur le site dans la mesure du possible
  • s’assurer autant que possible au préalable :

       - que la personne n’est pas malade
       - qu’elle ne relève pas d’une mesure de confinement
       - qu’une personne vivant au domicile n’est ni malade ni en situation de confinement
       - de l’accord de la personne pour recevoir le professionnel à son domicile

S’agissant des aides financières dans le cadre d’une urgence alimentaire, les bons de secours restent à ce jour traités par la paierie départementale. S’agissant des versement en numéraire, ceux-ci sont toujours possibles mais uniquement sur prise de rendez-vous  de la personne avec la paierie et seulement si toutes les autres solutions ont été épuisées.

Bureau d’accueil :

Un bureau d’accueil proche de la salle d’attente sera spécifiquement et uniquement dédié aux rendez-vous. Le bureau sera agencé de manière à instaurer une distance de 2 mètres entre le professionnel et la personne reçue. Il sera désinfecté après chaque entretien ainsi que les poignées de portes et mobilier.

Organisation de l’accueil :

Adaptation des banques d’accueil de manière à instaurer une distance de 2 mètres entre le professionnel et la personne reçue.

Organisation des  salles d’attente :

Aménagement de l’espace pour favoriser une distance de sécurité entre les personnes de 2 mètres. Mise à disposition de solution hydroalcoolique et nettoyage régulier des chaises, des poignées de portes et du mobilier.


Coordonnées téléphoniques des Maisons Départementales des Solidarités :

  • MDS Castelsarrasin/Moissac : 05.63.32.51.45
  • MDS Beaumont/Valence d'Agen : 05.63.39.66.22
  • MDS Montauban : 05.63.66.85.75
  • MDS Montech/Verdun : 05.63.27.09.51
  • MDS Caussade/Nègrepelisse : 05.63.30.91.54

L’accueil dans les crèches est suspendu sauf :

  • Dans les établissements attachés à un établissements de santé, social ou médico-social ;
  • Dans tous les établissements retenus par le préfet pour offrir des solutions d’accueil aux enfants des professionnels prioritaires (sous réserve d’y constituer des groupe de 10 enfants maximum) ;
  • Dans les micro-crèches (sous réserve de ne pas dépasser 10 enfants simultanément accueillis).

L’accueil dans les MAM est maintenu sous réserve de ne pas dépasser 10 enfants simultanément accueillis. Tous les enfants peuvent être accueillis. Si un choix doit être fait, il est recommandé de donner la priorité aux enfants des professionnels prioritaires et des professionnels indispensables à la gestion de la crise.

L’accueil chez les assistants maternels est maintenu. Tous les enfants peuvent être accueillis. Si un choix doit être fait, il est recommandé de donner la priorité aux enfants des professionnels prioritaires et des professionnels indispensables à la gestion de la crise. .

Chaque assistant maternel est exceptionnellement autorisé à accueillir jusqu’à 6 mineurs, y compris ses propres enfants de moins de 3 ans. Le nombre d’enfants simultanément présents au domicile de l’assistant maternel ne doit cependant pas dépasser 10.

De manière générale, au regard des circonstances exceptionnelles nées de la crise sanitaire que nous vivons, il est important que les règles appliquées localement n’alourdissent pas les consignes nationales et ne nuisent pas au maintien d’une offre d’accueil suffisante pour que les professionnels prioritaires puissent maintenir leur plein activité.


De nombreuses questions relatives aux compensations financières ont légitimement été adressées depuis le début de la crise sanitaire.

Des mesures financières exceptionnelles vont être déployées par le gouvernement en étroite collaboration avec d’autres opérateurs étatiques (Caisse nationale des allocations familiales, Pajemploi, etc.) afin de vous soutenir.

L’ensemble de ces informations seront partagées lorsque les dispositions auront été stabilisées. Vous trouverez pour l’heure les communiqués de presse du Ministère du travail relatifs à la mise en place d’un système d’activité partielle à effet rétroactif pour les entreprises.

En attendant des consignes plus précises, bien que les enfants des parents en télétravail puissent être accueillis,  nous recommandons sur le Département , de prioriser l’accueil des enfants dont les parents ne peuvent absolument pas rester chez eux.

Un assistant maternel peut refuser d’accueillir les enfants habituellement gardés en plus de ses enfants s'il estime que les conditions de travail et sanitaires (configuration contraignante du domicile, télétravail de leur conjoint, pathologie d’un conjoint ou d’un enfant) ne permettent pas de les accueillir dans des conditions matérielles et sanitaires satisfaisantes.

S’il le souhaite, l’assistant maternel peut cependant accueillir plus d’enfants que le nombre pour lequel il a été agréé, dans la limite de 6 mineurs. Seuls les enfants de moins de 3 ans de l’assistant maternel présents à son domicile doivent être déduits de ce chiffre maximal. L’assistant maternel informe le président du Conseil départemental (PMI) de cette extension du nombre d’enfants simultanément accueillis.

Afin de répondre aux besoins des parents qui sont des professionnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), a mis à disposition un outil de recensement des besoins des parents concernés sur le site www.mon-enfant.fr.

Ce dispositif permet à tout parent concerné de signaler son besoin d’accueil pour son ou ses enfants de moins de 3 ans en renseignant le questionnaire en ligne sur le site www.mon-enfant.fr.

Le service est élargi depuis le 23 mars 2020 aux enfants âgés de 3 à 16 ans : en permettant désormais à tout parent concerné d’exprimer son besoin d’accueil pour son ou ses enfants de moins de 16 ans via le questionnaire en ligne sur le site www.mon-enfant.fr.

En complément, un outil de recensement de l‘offre d’accueil disponible a été élaboré. Il permet à tout mode d’accueil (crèches bénéficiant de la prestation de service unique (Psu) et assistants maternels) de signaler leurs  places disponibles  en renseignant le questionnaire en ligne sur le site  www.mon-enfant.fr (la vérification des qualifications et de l’agrément, notamment des assistants maternels, doit s’effectuer en lien avec les acteurs locaux, en premier lieu la Protection Médicale Infantile).

Les parents éligibles sont les professionnels mentionnés dans l’annexe n° 1 « Liste des professionnels prioritaires pour la garde d’enfants » de l’instruction sur le Covid-19 intitulée « Modalités de prise en charge des enfants de 0 à 3 ans ». Ce dispositif est un outil d’appui à l’organisation territoriale des solutions d’accueil retenues par les préfectures. Les demandes déposées peuvent être traitées si cela est estimé utile ou nécessaire parles préfectures en lien avec les services des CAF qui peuvent être mobilisés pour trouver les solutions d’accueil les plus appropriées.

En cas de questions : contact-monenfant.cnaf@cnaf.fr

Pour en savoir plus :

Le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé Occitanie lance un appel à la mobilisation, en suscitant l’engagement volontaire de toute personne travaillant ou ayant travaillé dans le domaine de la santé.

En lien avec la start-up en santé MedGo, l’ARS Occitanie s’apprête à lancer #Renforts-Covid, qui permet à des étudiants, retraités, volontaires de venir en renfort des établissements de santé et médico-sociaux :

Les personnes volontaires pourront enregistrer leurs compétences, leurs disponibilités et leur zone géographique d’intervention, pour proposer leurs services aux établissements,

Chaque établissement (ES ou ESMS) qui le souhaite pourra créer un compte et préciser ses besoins urgents en professionnels.

  • Infirmier
  • Aide-soignant
  • ASH / ESH
  • Manipulateur Radio
  • Pharmacien
  • Préparateur en pharmacie
  • Chirurgien
  • Médecin (Urgences, Médecine générale, Téléconsultation, Anesthésie, Réanimation, Soins palliatifs, Gériatrie)
  • IADE / IBODE
  • Assistant de régulation médicale
  • Brancardier
  • Conducteur ambulancier

Cette liste de profession pourra évoluer en fonction du volume des propositions de volontariat. La plateforme mettra en relation des personnes volontaires et des établissements via la collecte d’informations.

L’ARS   a transmis un extrait FINESS des ESMS de la région pour initialiser la plateforme (EHPAD-SSIAD-ESMS PH-SAAD-Résidence Autonomie), selon un maquettage précis, au niveau de chaque établissement (notion de repérage géographique pour les volontaires), un seul envoi étant possible pour initialiser la liste des établissements qui pourront être visibles sur la plateforme. La mise en production est prévue 2 jours après l’envoi du fichier Occitanie à MedGo qui vient d’avoir lieu, soit pour lundi prochain.

#Renforts-Covid propose par mailing à chaque établissement de confirmer l’inscription sur le site en indiquant la marche à suivre.

L’établissement confirmera sur le site son inscription et indiquera ses besoins en personnel.

Même confiné, vous pouvez continuer à profiter des produits de Tarn-et-Garonne. Les agriculteurs, producteurs et artisans locaux vous livrent directement chez vous. Tarn-et-Garonne Tourisme recense et met en ligne sur son site internet la liste des produits à commander près de chez vous.

Découvrez aussi les drives fermiers où récupérer sa commande des meilleures spécialités de Tarn-et-Garonne.

Le préfet de Tarn-et Garonne, en lien notamment avec les partenaires agricoles dont la Chambre d’agriculture, met en place des actions pour soutenir notre production locale dans le contexte actuel. Elles concernent notamment les marchés alimentaires ainsi que la mise en place de plateformes locales et régionales pour la distribution, à retrouver dans le communiqué ci-dessous :

Dans le cadre de l'application de l'arrêté préfectoral du 19 mars 2020 portant interdiction de déplacement dans certains lieux du département, rappelons qu'il est par conséquent interdit de circuler à vélo ou à pied sur les berges du canal entre Lamagistère et Pompignan et entre Montech et Montauban ainsi que sur la voie pédestre et cyclable de la Vallée du Tarn entre Bressols et Nohic.

«Tous les parcs et jardins municipaux, les voies pédestres et cyclables des berges de canaux et cours d'eau, les zones de loisirs, les sentiers de randonnée balisés sont interdits au public à compter du 20 mars 2020 pour la durée d'application des mesures gouvernementales instituées par décret portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19.».

Attestation de déplacement dérogatoire

Les mesures de confinement imposées à partir du mardi 17 mars à midi imposent que toute personne se déplaçant soit munie d'une attestation dérogatoire.

Depuis le mardi 24 mars 2020, Une nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire est disponible en ligne. Elle comporte désormais une case pour mentionner l'heure de sortie du domicile, prévoit des motifs de déplacements supplémentaires et de nouvelles restrictions.

Vous pouvez télécharger l'attestation ci-dessous.