Préserver la qualité des eaux

L'alimentation en eau potable

Un habitant du Tarn et Garonne consomme en moyenne près de 170 litres par jour d'eau potable.

20 millions de m3 d'eau potable sont ainsi produits annuellement dans notre département, principalement à partir de cours d'eau, notamment la Garonne, le Tarn et l'Aveyron, mais aussi d'eau souterraine en particulier sur le secteur Est du département. 14 millions de m3 sont réellement consommés, les rendements des réseaux étant d'environ 70%.

En Tarn et Garonne, 47 collectivités (syndicats des eaux, communes, communauté de communes) sont responsables de la production et de la distribution de l'eau potable. Leur taille varie dans des proportions de 1 à 10 (entre 195 et 19 500 abonnés).

Pour permettre la desserte d'une eau de qualité, des traitements adaptés selon l'origine de l'eau sont nécessaires. Les processus peuvent être complexes simples (décantation, désinfection puis chloration) ou bien plus complexes pour éliminer des molécules telles que les nitrates ou phosphates ou bien les pesticides.

La qualité de l'eau potable est contrôlée très régulièrement par l'Agence Régionale de la Santé. En cas de dépassement des normes les populations sont informées (par voie de presse, information donnée à la mairie). En Tarn et Garonne ce type d'aléas est relativement rare, et principalement du à des pollutions accidentelles.

Afin d'éviter cela, une procédure, rendue obligatoire par la loi sur l'eau de 1992, a pour objectif de protéger les captages des risques de pollutions accidentelles. Il s'agit de définir des périmètres à l'intérieur desquels des travaux de protection ainsi que des interdictions ou des prescriptions permettent de réglementer les activités susceptibles de nuire à la qualité des eaux.

L'eau est ensuite mise en distribution par l'intermédiaire de châteaux d'eau et de canalisations.

Le prix de l'eau potable en Tarn et Garonne s’élevait, fin 2011, à 2,25 € TTC/m3 en moyenne, sur la base d'une consommation de référence de 120 m3. S'ajoute à cela le coût du traitement pour les habitants raccordés à l'assainissement collectif de 1,92 € TTC, ce qui donne un prix final de 4,17 € TTC/m3 (Références DDT82). Ce tarif est très proche de la moyenne nationale du prix de l'eau en France.

Les principales réalisations :

  • Des aides aux collectivités rurales d'un montant de 40 % à 60 % des investissements réalisés, pour limiter le prix de l'eau à l'usager.
  • Un appui technique, financier et administratif aux syndicats des eaux pour les aider à protéger les captages d'eau potable dans le respect des obligations réglementaires.
Partager

Contact

Direction de l'Environnement

Hôtel du département - Boulevard Hubert Gouze
82013 Montauban Cedex

Tél : 05 63 91 77 30

Mail : courrier@cg82.fr

Liens utiles

Les partenaires du CD82...

  • Les syndicats des eaux, communes et communauté de communes du département chargés de la gestion des systèmes de production et de distribution d'eau potable.
  • L'Agence de l'eau Adour-Garonne.
  • La Direction Départementale des Territoires de Tarn-et-Garonne.
  • L'Agence Régionale de Santé Midi-Pyrénées

Pourquoi le
CD82 agit...

Pourquoi le Conseil Général est-il responsable de ce service ?

Depuis les années 1950, en complément des aides de l’État et de l'agence de l'eau, le conseil général finance la quasi totalité des travaux structurants réalisés par les collectivités.

En effet, afin de pouvoir desservir chaque abonné avec une eau de qualité et en quantité suffisante, des travaux considérables, notamment au niveau des réseaux, ont dû être effectués. Par ailleurs, certains équipement frappés de vétusté doivent être renouvelés. Ce soutien financier a permis de contraindre le prix de l'eau dans des limites acceptables pour l'usager.

Comment rendons-nous le service ?

Un Schéma Départemental d'Alimentation en Eau Potable réalisé en 2003 a permis d'établir un état des lieux de la situation de l'eau potable en Tarn et Garonne et de dégager des priorités d'intervention.

Chaque année, les collectivités sont invitées à déposer des demandes de subvention concernant leurs projets d'investissement, auprès du Conseil Général et de l'Agence de l'Eau Adour Garonne. Une programmation annuelle de travaux est établie en fonction de l'urgence et de la pertinence des opérations présentées. Le montant d'aide engagé varie de 1 à 4 millions d'euros en fonction des années.

Enfin, le Conseil Général réalise, pour les collectivités qui le souhaitent, la procédure administrative d'instauration des périmètres de protection. Cette procédure, financée à 70% par l'Agence de l'Eau, est menée au travers d'un programme pluriannuel. La préservation des ressources en eau destinées à l'alimentation des populations, étant une priorité affichée du conseil général.

Chiffres
clés

  • 8 221 km de canalisations d'eau potable dans le département.
  • 47 collectivités gèrent la production ou la distribution d'eau potable.
  • 40 points de prélèvement dans le département pour l'alimentation en eau potable.
  • 117 243 abonnés.