Le traitement des déchets

L'activité humaine produit un grand nombre de déchets y compris au niveau domestique. Le conseil général travaille auprès des communes et syndicat pour mettre en place et pérenniser des traitements adaptés pour les déchets non dangereux et le traitement des eaux usées.

Les choix du Département

Le traitement des déchets répond à des préoccupations environnementales mais aussi de qualité de vie pour les usagers. La plupart des déchets produits sont peu nocifs par contre leur accumulation, en particulier sur les secteurs les plus agglomérés entraîne des pollutions et des nuisances.

L'élimination des déchets est complexe et onéreuse car elle nécessite leur collecte puis des traitements adaptés.

L'assainissement :

Dans le département, 53% de la population relève de l'assainissement collectif dans les zones agglomérées et 47 % de assainissement autonome. Dans la majorité des cas, l'assainissement collectif est géré par les communes, et de façon marginale par des syndicats et une communauté de communes.

Les déchets non dangereux :

En Tarn et Garonne sont produits annuellement 66 000 tonnes de déchets ménagers enfouis ou incinérés ;14 000 tonnes sont recyclés par le biais de centre de tri.

La production de déchets non dangereux produits par les activités économiques est évalué à 110 000 tonnes par an.

Il existe en Tarn et Garonne 13 structures qui gèrent la collecte et/ou le traitement des déchets ménagers.

L'usager tarn-et-garonnais :

  • Produit an et par habitant : 280 kg de déchets., 27,6 kg de verre, 59 kg de produits recyclés.
  • Génère en moyenne 150 l d'eaux usées par jour.

L’impact sur le Tarn et Garonne

Les eaux usées de 134 000 habitants sont traitées sur 132 stations d'épuration. La dépollution atteint 75 à 95% suivant les types de traitement mis en place ainsi que type de polluant traité (la matière organique étant plus facile à éliminer que des molécule comme le phosphore ou l'azote).

Des contrôles sont régulièrement effectués sur les stations d'épuration et les réseaux de collecte pour vérifier leur fonctionnement.

De même les installations d'assainissement autonome existantes ou projetées dans le cas de constructions neuves font l'objet d'un suivi planifié.

Les déchets

L'ensemble du territoire départemental est couvert par des structures de collecte et de traitement des déchets ménagers et assimilés.

3 sites de traitement sont en fonctionnement en Tarn et Garonne (le centre d'enfouissement de Montech et Reyniès, l'incinérateur de Montauban) ainsi qu'un centre de tri (site de Montech). 24 déchetteries et de 2 recycleries complètent le dispositif.

Partager

Liens utiles

Les partenaires du CD82...

Les principaux partenaires sont les suivants :

  • Les communes, les syndicats, les communes et communauté de communes ;
  • L'Agence de l'eau Adour-Garonne ;
  • L'ADEME : Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie ;
  • La Direction Départementale des Territoires de Tarn-et-Garonne.

Pourquoi le
CD82 agit...

Pourquoi le Département est-il responsable de ce service ?

Bien qu'il n'y ait aucune obligation réglementaire à cela, le conseil général de Tarn et Garonne, comme la grande majorité des conseils généraux finance, depuis les années 50, les politiques de planification et d'investissement en matière de collecte et d'élimination des déchets.

Ces aménagements, primordiales du point de vue de l’environnement sont primordiaux en matière d'aménagement du territoire.

De par son assise territoriale, ses compétences , ses moyens logistique et financiers, le conseil général est un partenaire reconnu des collectivités, de l'Etat ainsi que des organismes tels que l'ADEME ou l'Agence de l'eau.

Comment rendons-nous le service ?

Le conseil général intervient à 2 niveaux :

  • Il assure la cohérence et la planification au niveau du territoire départemental. Sont en cours: un Schéma Départemental d’Élimination des Matières de Vidanges en cours de finalisation, la révision du Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux. Une charte de l'assainissement non collectif vient d'être signée.
  • Il soutien financièrement les collectivités dans la réalisation de leurs travaux.
  • Il accompagne les collectivité en les aidant à s'organiser (le conseil général a ainsi été à l'initiative de la création du Syndicat Départemental des Déchets) ou bien en leur apportant une assistance technique (service du SATESE : Service d'Assistance au Traitement des Effluents et au Suivi des Eaux).

L'aménagement d'une unité de traitement des matières de vidanges pour le secteur Nord-Est du département de Tarn-et-Garonne(site de Nègrepelisse)est cofinancé par l'Union Européenne.

L’Europe s’engage en Midi-Pyrénées avec le Fonds européen de développement régional.