Actualités

Plateforme « 3S » : un exemple à suivre

Retour à la liste

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est venu à Montauban inaugurer la plateforme « 3S ».

Invité par le président du Conseil départemental, Christian Astruc, le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est rendu à Montauban ce 8 novembre et sa venue était un événement. Mais, si cet événement a pu avoir lieu, c'est bien parce que la raison de sa visite était également événementielle; il s'agissait d'inaugurer la plateforme unique de réception des appels d'urgence dans les domaines de la santé, du social et du secours, communément appelée «3S», créée à l'initiative du Conseil départemental, de la Préfecture de Tarn-et-Garonne, de l'Agence Régionale de Santé (ARS) Occitanie, du Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS), du centre hospitalier de Montauban et de l'association Relience 82. 600 000 euros ont été investis dans cet équipement dont 450 000 par le SDIS qui l'accueille dans ses locaux et 150 000 par l'ARS.

Plateforme unique à double titre puisque c'est une seule et même plateforme sur laquelle arrive désormais tous les appels d'urgence, mais unique aussi parce que c'est une première en France de rassembler sur un même site les opérateurs des numéros d'urgence du SAMU, de la permanence des soins de la médecine générale 3966, du SAMU social 115, de l'enfance en danger 119 et du secours 18/112. Une plateforme qui a été conçue et réalisée de façon à répondre mieux et plus vite aux appels de détresse de la population et à n'en perdre aucun. Et, depuis la mise en service de cette nouvelle plateforme au mois de juin dernier, les premières mesures d'évaluation indiquent que le pari est déjà en passe d'être gagné.

Christophe Castaner n'a pas ménagé ses compliments envers tous ceux qui ont permis la réalisation de cette plateforme, et envers tous ceux qui ont osé se rassembler, par delà les guerres de chapelles qui ont pu exister entre les «rouges» et les «blancs», pour être plus forts et plus efficaces. Et il a considéré que le département de Tarn-et-Garonne devait en l'occurrence servir d'exemple pour le reste du pays car il est un précurseur qui montre la voie à suivre.

De son côté, le Président du Conseil départemental Christian Astruc ne manquait pas de rendre hommage à l'ensemble des acteurs. Il ne cachait pas non plus sa satisfaction, sa fierté et sa confiance; satisfaction de pouvoir offrir aux Tarn-et-Garonnais un service de réception des appels urgents plus réactif et plus adapté aux besoins de la population, la fierté de créer un outil innovantetla confiance dans le succès à venir de cette plateforme.

Alors, même si la pluie était de la fête en cette matinée de novembre, tout le monde pouvait se réjouir de cette réussite qui place le Tarn-et-Garonne sous les feux de l'actualité et qui fait de notre département le leader en matière de réception des appels d'urgence.